Un opus de plus dans la trilogie sur le populisme de Vincent Coussedière

Vincent Coussedière s'est fait connaître en 2012 par son essai Eloge du populisme, chez Elya Éditions, dans lequel il montre de manière prémonitoire l'existence d'un « populisme du peuple » beaucoup plus profond que le populisme démagogique des partis.

Dans Le retour du peuple. An I, paru en 2016 aux éditions du Cerf, il poursuit sa réflexion sur le populisme et les notions philosophiques de peuple et de nation, mettant au centre la question des mœurs et de l'assimilation imitative.

Fin de partie, Requiem pour l'élection présidentielle, qui parait en 2017 aux Éditions Pierre-Guillaume de Roux, vient d'une certaine manière clore une trilogie permettant au lecteur de prendre la mesure de l'impasse politique française actuelle.

Il s'agit cette fois ci de montrer la responsabilité des partis dans la crise de l'offre politique dont le populisme est le révélateur davantage que la cause.

À propos des certificats SSL